Actualité

Le Soudan vote l’incrimination de l’excision

Les autorités soudanaises de transition ont décidé de voter l’incrimination de l’excision. Cette mutilation génitale féminine est désormais reconnue comme un crime dans le pays. La décision a été saluée par l’Unicef et les défenses des droits de la femme.

L’incrimination de l’excision au Soudan vient répondre à des années de lutte contre cette violence faite à des jeunes filles depuis des années. Cela est désormais passible d’une peine de trois ans de prison et d’une amende. Elle ne tient pas compte du fait que ce soit pratiquée dans un établissement médical.

Selon les chiffres de l’ONU, neuf Soudanaises sur dix sont victimes d’excision. La militante Faiza Mohamed de l’association Equality Now la qualifie de « pratique de torture ». Elle a salué l’instauration longtemps attendue de ces « mesures punitives pour protéger les femmes ».

L’article 141 du Code pénal amendé a donc été approuvé le 22 avril par le Conseil souverain dominé par les militaires et par le Conseil des ministres contrôlé par les civils. La mesure a été hautement applaudie. L’Unicef a jubilé pour le début d’une « nouvelle ère ». Et dans la presse Salma Ismael, porte-parole à Khartoum du Fonds mondial de l’ONU pour l’enfance s’est dite heureuse que les mères refusant  cette « pratique barbare » sur leur fille puissent désormais « dire non ».

Toutefois, de la législation à la réalité, il reste beaucoup de chemin à parcourir. L’ancien régime d’Omar el-Béchir n’a pas pu mettre en vigueur cette législation à cause de la pression exercée par les religieux.

Lire aussi:  Football : Fodoh Laba offre la victoire à la RS Berkane en finale aller de la Coupe de la CAF

Dans l’Égypte voisine, l’excision est interdite depuis 2008. Mais elle est toujours pratiquée sur une enfant sur sept.

Votre Note
Cliquez pour noter ce post!
[Total: 1 Average: 4]

Tags
Afficher plus

Par Ocean's News

La rédaction du magazine Ocean's News est composée de Journalistes et Rédacteurs Web Togolais avec des correspondants dans certains pays d'Afrique : +228 9221 3818 / contact@oceans-news.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Désactivez votre bloqueur de publicité

Pour une navigation optimale sur notre site, veuillez désactiver votre bloqueur de publicité.