ActualitéCoronavirusNotre sélection

Togo : le Prix Plumes en herbe 2020 pour Fambi Kokou Isaac avec “Un funeste destin’’

Fambi Kokou Isaac a été récompensé, vendredi 09 juillet, du Prix Plumes en herbe 2020. Son ouvrage “Un funeste destin” a été préféré à “Dans nos rues” de Gnaro Essohanam, “Ce vampire-là” de Agbota Akouvi Jacqueline, “Les déboussolés” de Adewi Prézam et “Nous deux contre vents et marées” de Yadjassan Wombolassè.

Proclamé le 09 juillet 2021 au cours d’une soirée spectacle, le Prix Plumes en herbe 2020 a été attribué par le jury à Fambi Kokou Isaac, pour son ouvrage “Un Funeste destin”, édité par Empreintes éditions. Le jury, présidé par Anoumou  Amekudji, journaliste et critique littéraire réunissait Thérèse Karoué-Atchall (écrivaine), Gina de Fanti (écrivaine), Théo Ananissoh (écrivain) et Ahi Hillah (écrivain).

Anoumou  Amekudji a salué un ouvrage à l’écriture transparente et structurée […] un livre qui nourrit l’esprit, un véritable plaisir de lecture. « Les lauréats, ce sont les cinq finalistes, mais il y a néanmoins quelque chose que “Un funeste destin”  a de plus. C’est cette manière d’écriture, de décrire les scènes, de raconter les histoires… », a commenté le président du jury. 

L’ouvrage Un destin funeste, réajusté par les membres du jury en  “Un funeste destin”, pour le respect de la syntaxe est une œuvre littéraire du genre romanesque qui relate le destin triste, malheureux du personnage principal. « C’est une histoire d’amour fougue, mais qui n’est pas comme toutes les histoires d’amour. Une histoire d’amour qui montre à quel point on peut être dévoué et se sacrifier pour son conjoint. Des valeurs qui commencent à disparaitre de nos sociétés  », a expliqué M. Amekudji.

Lire aussi:  Togo : « Mot à maux », un recueil de nouvelles de 10 auteurs togolais voit le jour

Fambi Kokou Isaac heureux et surpris !

L’écrivain s’est dit “surpris” mais très heureux de recevoir ce prix “symbolique“. « En réalité, ça été une aventure très euristique parce que ça m’a permis de découvrir beaucoup de choses. Nous avons passé plus de sept mois à attendre les résultats. Au-delà de cette longue attente, nous avons appris beaucoup de choses et gagner en expérience. Nous avons eu a discuté avec des auteurs résidant dans le pays et d’autres de la diaspora. Cette aventure est à perpétuée l’année prochaine et dans les années à  venir », a déclaré le Prix Plumes en herbes 2020 après avoir reçu le prix.

Dans ce roman, Fambi Kokou Isaac  confronte l’humain aux réalités de la société notamment les conflits religieux, l’homosexualité, l’environnement, la migration… Des récits émouvants dont un extrait relate l’interposition d’un père de la première relation de sa fille musulmane avec un jeune homme chrétien, entrainant par mégarde l’inceste entre sœur et demi-frère. L’intrigue part du radicalisme religieux et porte atteinte aux personnes innocentes dans le roman. « L’imagination naît de ce qu’on a vu et entendu. On ne peut imaginer ex-nihilo, il y a toujours des faits qui inspirent. Cette histoire est issue des expériences de la vie, pas directement liées à la mienne, mais admettons qu’il y a certaines parties que j’ai remodelées avec mes propres expériences », Confie Fambi Kokou Isaac.

« Dans la société, il y a des choses qui nous dérangent. Nous sommes en littérature et il faut produire du beau. J’ai donc essayé de faire une marmitée dans laquelle va bouillir beaucoup de thèmes. J’ai essayé de faire en sorte que lorsque le lecteur prend le livre, qu’il soit touché et que quelle que soit son appartenance religieuse, il puisse être interpellé. Je crois que c’est ce qui m’a permis de remporter ce prix », a-t-il ajouté.

Lire aussi:  Togo : l'ouvrage "Né un mardi" à l’honneur au Club Le Littéraire pour ce mois de décembre

Pour Yadjassan Wombolassè, finaliste malheureuse, ce concours fut une expérience instructive – de rebondissement – de renforcement pour un nouvel élan de vie  vers la recherche de l’excellence : « Ce fut une belle expérience. Je me sens un peu déçue, mais en même temps heureuse parce que l’écriture est un long chemin. Aujourd’hui je n’ai pas gagné, mais la roue peut tourner. C’est parce qu’il y a eu des manquements que ça n’a pas marché. J’en ai tiré des leçons pour mieux faire demain », relativise Yadjassan Wombolassè.

La soirée apothéose du Prix Plumes en herbe 2020 s’est achevée sur une note de satisfaction avec la dédicace de l’ouvrage “Un funeste destin,” et des  appréciations du public, fier d’accueillir un nouvel écrivain dans le cercle des auteurs togolais. La littérature togolaise évolue, elle continue de grandir ! Pour rappel, le Prix Littéraire Plumes en herbe est une initiative du Club Le Littéraire. Il est ouvert aux jeunes togolais âgés de 30 ans au plus et n’ayant jamais été publié sous quelque forme que ce soit. L’objectif est de détecter les talents parmi les plumes vierges du Togo.

Listes des lauréats du Prix Plumes en herbe 2020 selon l’ordre de mérite 

  • Fambi Kokou Isaac – Un funeste destin
  • Gnaro Essohanam – Dans nos rues
  • Agbota Akouvi Jacqueline – Ce vampire-là
  • Adewi Prézam – Les déboussolés
  • Yadjassan Wombolassè – Nous deux contre vents et marées
Interview avec Sefora Kodjo, Présidente du Conseil d'Administration de la Fondation SEPHIS

Estelle KETOGLO

Rédactrice Web chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *