ActualitéEntrepreneuriat

Ouganda : Vanessa Nakate, la mère protectrice d’une atmosphère menacée

Née le 15 novembre 1996 à Kampala, Vanessa Nakate est une militante écologiste ougandaise pour le climat. Décidée de s’engager pour lutter contre le réchauffement climatique sans cesse grandissant dans son pays, la jeune femme de 26 ans est diplômée d’administration des affaires de l’Université de Makerere en Ouganda.

Influencée par le parcours et la carrière des femmes leaders, notamment Greta Thunberg, Vanessa Nakate fonde le mouvement pour le climat en Ouganda. Prenant la forme de grève individuelle en janvier 2019, les actions avaient pour objectif de s’opposer à la passivité des gouvernements face au changement climatique

Selon Vanessa Nakate, l’enjeu du changement climatique a été occidentalisé. « Lorsqu’il est débattu au nord, c’est sous l’angle du risque de crise économique pour les pays riches. Ils ne réalisent pas que pour nous, c’est un drame tangible », a-t-elle déclaré. Animée par la flamme de l’engagement, Vanessa Nakate n’hésite pas à aller seule au front pour se faire entendre. Passant des jours et des mois pour protester en solo devant le Parlement ougandais, elle a rapidement gagné la confiance de plusieurs jeunes. Sur le terrain ou sur les réseaux, le groupe grandissait et le combat prenait de l’ampleur.

Devant cette cause noble que défendait Vanessa Nakate, les jeunes n’avaient plus le choix. Ils ne pouvaient plus rester insensibles. Nombreux et plus ordonnés avec ses pairs, elle profite pour lancer Youth for Future Africa ainsi que le Rise Up Movement. Le but, c’est de mener le combat de la lutte contre le changement climatique en toute légalité.

À travers cette action, elle a été reconnue en 2019 comme l’une des trois jeunes militantes noires en Afrique essayant de lutter contre le changement climatique. Vanessa Nakate était aux côtés d’Adenike Oladosu et Elizabeth Wathuti par Greenpeace UK pour le Mois de l’histoire des Noirs au Royaume-Uni. En décembre 2019, Nakate a été l’une des jeunes activistes à s’adresser à la COP25 à Madrid.

Pour pérenniser leurs actions et les rendre accessibles aux générations futures, elle publie en janvier 2020, avec une vingtaine d’autres jeunes du monde entier, une lettre ouverte aux participants du Forum économique mondial. Le contenu de l’ouvrage était une lettre ouverte adressée à l’honneur des entreprises, les banques et les gouvernements pour les interpeller à arrêter tout investissement dans les combustibles fossiles. En novembre 2021, Vanessa Nakaté a publié un manifeste intitulé « Une écologie sans frontières ». L’œuvre a pour objectif d’alerter la communauté internationale sur l’urgence climatique tout en faisant entendre la voix de l’Afrique sur ce sujet sensible.

Interview exclusive avec Kayi DOGBE, Présidente de l’Association Femmes Chrétiennes Unies dans l’Action

Augustin ANONWODJI

Rédacteur Web / Reporter chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *