ActualitéEntrepreneuriatNotre sélectionPortrait

À Lomé, Merveille Pinto sublime les dames !

Étudiante en 3e année de licence en banque, finance et assurance, Pamela Merveille Pinto veut écrire son histoire dans le domaine de la coiffure, la tresse et le Make-up au Togo. Elle est la promotrice de PoshTouch, un salon de beauté qui façonne, au bon sens du terme les dames de Lomé. Coiffure, tresse, pédicure-manucure, maquillage – sont entre autres les services qu’offre le salon PoshTouch. Découverte.

Tout part d’une expérience vécue avec une coiffeuse : « Elle m’avait fait un tissage que j’étais revenue le lendemain pour arranger. Mais, à ma grande surprise, après la prestation la coiffeuse voulait me faire payer des frais que je trouvais excessifs », raconte-t-elle. Elle décide donc en 2018 de se lancer dans l’apprentissage du métier avec deux objectifs : Faire ses propres tresses et éviter à d’autres personnes de vivre la même expérience.

Son apprentissage se solde par un certificat. Un diplôme qui la conduit à s’intéresser à d’autres secteurs de la beauté comme le make up et l’attaché de foulard. « Au départ, je voulais juste me former pour le plaisir, mais j’ai très vite pris goût. J’ai en conséquence décidé de continuer jusqu’à l’obtention de mon Certificat de Fin d’Apprentissage (CFA). Une passion entrainant l’autre, j’ai fait la coiffure, la tresse puis le Make-up », explique-t-elle.

Présente dans le domaine depuis bientôt 05 ans, merveille a pour particularité de mettre sa clientèle au sein de ses actions. Elle offre des services de qualités à des prix abordables à ses clientes qui n’hésitent pas, aux vues de ses compétences, à revenir vers elle pour d’autres services. Elle est très à cheval sur les tendances pour maintenir la flamme. Elle regarde beaucoup ce qui se fait dans le monde grâce aux vidéos sur Youtube et aux réseaux sociaux. 

Des difficultés liées au métier, Merveille Pinto déclare que ça n’en manque pas. Surtout en ces derniers mois avec la crise sanitaire qui a touché tous les secteurs d’activité. Elle joue alors sur sa présence sur les réseaux sociaux pour tenir le cap. « Nous faisons souvent des promotions et sommes très présents sur les réseaux d’où nous viennent la majorité de nos clients. Les difficultés viennent aujourd’hui des mesures restrictives dues à la Covid-19 qui ne favorisent plus vraiment les sorties, et donc notre travail », nous confie-t-elle.

Merveille Pinto confie tirer sa plus grande inspiration de sa mère : « Ma mère dont j’admirais la force de caractère et la combativité est ma plus grande source d’inspiration. Je pense que j’ai hérité d’elle cette volonté d’aller au-delà des difficultés. Je m’inspire aussi beaucoup de Taniali, une Française, spécialiste en Make Up mariage dont les créations et le professionnalisme me fascinent ». Pamela Merveille Pinto se réjouit de son parcours dans le domaine… [

Interview avec Israel GUEBO, Directeur de l'Institut Africain des Médias

Isabelle SODOKIN

Rédactrice Web chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *