ActualitéEntrepreneuriatNotre sélectionPortrait

AYAOVI : une culture mixte au service de la mode

Entrepreneure Franco-Bénino-Togolaise, Stéphanie Ayaovi Ashorgbor allie trois cultures pour offrir du beau, du chic et du glamour à travers la marque AYAOVI. En quête de perfection et de modernité, elle propose des pièces aux finitions et aux coupes simples et élégantes. On retrouve dans les créations de la styliste ses origines bénino-togolaises par les choix de matières comme le Kanvô et le Gan Gan, des tissus typiques du Bénin, tout comme le Bogolan et le Wax.

Née le 4 décembre 1980, Stéphanie Ayaovi Ashorgbor est la fondatrice et la directrice artistique de la marque AYAOVI, une marque qui propose des tenues classes, sobres et élégantes. Toute petite, Stéphanie était déjà passionnée de mode. Elle commence à s’intéresser aux défilés de mode à la télévision en s’imaginant à la place des mannequins et créateurs. « Je suis une passionnée de mode depuis ma plus tendre enfance et j’ai toujours été très coquette. J’ai toujours aimé regarder les défilés de mode à la télévision et voir les mannequins aux silhouettes longilignes porter de sublimes créations. Je m’imaginais à leur place, mais aussi à la place du créateur », confie-t-elle à la rédaction du magazine Ocean’s News. 

Adolescente, Stéphanie débute alors à s’ériger en styliste lors des sorties avec ses amies en leur proposant des tenues. « À l’adolescence lors des premières sorties avec les copines, je jouais déjà à l’apprentie styliste en proposant des tenues, des coiffures et même en les maquillant », se remémore la styliste. Habitée depuis longtemps par l’idée d’entreprendre quelque chose, elle se lance en 2019. Elle venait de rentrer d’une mission au sein d’un groupe international de cosmétique et y a travaillé comme chef de projet Merchandising au sein de la Division Maquillage. 

Stéphanie Ayaovi Ashorgbor effectue alors un voyage en Afrique, précisément au Togo et au Bénin pour rencontrer des artisans avec qui elle allait collaborer pour la réalisation de son projet. « Ma mission ayant été écourtée début 2018, j’ai décidé d’étudier le projet de création d’une marque de vêtements made in Africa, en retournant aux sources, à Cotonou et à Lomé ». 

Parcours atypique pour Stéphanie qui n’a jamais effectué d’études de stylisme. Elle est diplômée d’un master en Marketing et Distribution des PGC au Neoma Business School. Elle s’est formée sur le tas et… [

Nouvelle parution du bimestriel panafricain Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *