ActualitéCoronavirusEntrepreneuriat

Cameroun : deux entrepreneurs créent un appareil connecté de suivi médical

(Par Agenceecofin) – Pour rendre les systèmes de santé du Cameroun plus efficaces, Hervé Madougou et Jocelyn Tanguy ont développé un appareil médical de suivi sanitaire. Baptisée « CISSI », cette innovation a pour particularité d’être adaptée aux zones dépourvues d’électricité et d’infrastructures routières.

Le Carnet Individuel de Suivi Sanitaire Intelligent (CISSI) est un kit conçu pour sécuriser et améliorer le suivi médical, favoriser l’accès aux soins de santé, et contribuer aux efforts de préservation de la santé publique au Cameroun. Cet appareil médical se compose d’une carte biométrique dotée d’un dispositif de traçage, de lecteurs de données et d’enrôleurs connectés à des serveurs. Il offre aux établissements de santé un moyen de suivi médical numérique et une plateforme de globalisation des soins.

Développé par les entrepreneurs Pierre Hervé Madougou Yagong et Jocelyn Doko Tasona Tanguy, le kit CISSI est le résultat de la volonté de régler les problèmes d’accès aux soins de santé. Il va encore plus loin, en proposant un moyen de limiter les effets des crises sanitaires. « Nous avons eu à perdre quelques parents au cours des évacuations sanitaires par route dans les villages, en raison de l’absence de goudron. L’état des routes a été plus fatal que la maladie elle-même. Il y a aussi des personnes qui dans l’urgence ont reçu des traitements pour lesquels ils présentaient des contre-indications. Les médecins ne pouvaient pas le savoir puisqu’ils n’avaient pas le dossier médical disponible », a confié Hervé Madougou à l’Agence Ecofin.

À l’ère du numérique, les start-up africaines développent des solutions technologiques pour rendre les systèmes de santé des pays en voie de développement plus efficaces face aux maladies chroniques, au manque de personnel ou au déficit d’informations sanitaires. Le CISSI s’inscrit dans ce contexte, et regroupe à la fois un dossier médical numérisé donnant accès à un suivi et à des soins appropriés, quel que soit le lieu. Il constitue également une source d’informations permettant un bon suivi des personnes à risque en cas de pandémie, et assure la protection des personnes aux alentours.

Lire aussi:  Togo : la mise en ligne des cours à l’Université de Lomé est effective !

La plus-value du CISSI réside principalement dans sa capacité à faciliter les interventions médicales. Par ailleurs, le tracking des personnes permet de réduire les risques de contamination ou d’exposition. Sur le plan social, l’implémentation du projet va influer sur les revenus et l’emploi des nombreux opérateurs des secteurs de la santé, de la téléphonie, de la technologie, de la logistique et des systèmes de paiement qui y trouveront des opportunités. Pour se différencier de la concurrence, le CISSI ne se limite pas qu’à la médecine moderne. « Nous regroupons l’offre et la demande en soins de santé courants et spécialisés sur une vaste gamme (médecine moderne, alternative, naturelle/traditionnelle), sur notre plateforme de globalisation des soins ». 

Le CISSI porte de très grandes promesses de rentabilité financière selon les concepteurs : « Nous vendons en tarification fixe le kit CISSI constitué du carnet de santé biométrique numérisé (CSBN), l’enrôleur des données numérisées et les lecteurs de CSBN. Quant aux services, ils concernent un abonnement semestriel ou mensuel, les frais de gestion du carnet de santé biométrique numérisé et les frais de service de la plateforme de globalisation des soins de santé. Cette tarification variable s’applique par un système prépayé ».

Si les technologies connectées connaissent une progression remarquable en Afrique, notamment avec la pandémie du Coronavirus, les réalités du terrain, à savoir le manque de personnel qualifié ainsi que les problèmes de connectivité et de réseau, font partie des défis majeurs auxquels les start-up du domaine doivent faire face. Pour pallier ces problèmes, les fondateurs ont adapté le kit CISSI aux zones rurales dépourvues d’électricité. Il fonctionne aussi avec des énergies alternatives (piles, solaires). Ils assurent également que des connaissances basiques en informatique sont suffisantes pour le personnel médical, et que des formations seront prévues lors du déploiement du projet.

Lire aussi:  Nigeria : plus de vingt hommes travestis arrêtés dans le nord du pays

Encore à l’étape du prototypage, les fondateurs espèrent obtenir un financement pour finaliser le projet. Ils prévoient de développer des partenariats avec les opérateurs téléphoniques, les assurances, les services de santé, afin de procéder à des tests, à une multiplication des prototypes, et enfin à l’entrée en production industrielle du kit CISSI.

Votre Note
Cliquez pour noter ce post!
[Total: Average: ]

Par Ocean's News

La rédaction du magazine Ocean's News est composée de Journalistes et Rédacteurs Web Togolais avec des correspondants dans certains pays d'Afrique : +228 9221 3818 / contact@oceans-news.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *