ActualitéMusique

RDC : Lokua Kanza intègre la Recording Academy

L’icône de la chanson congolaise, Lokua Kanza fait désormais partie de l’Académie nationale des arts et des sciences de l’enregistrement appelé Recording Academy. 

À 64 ans, la légende de la musique congolaise et africaine, Lokua Kanza fera désormais partie de l’Académie nationale des arts et des sciences de l’enregistrement connu sous le nom de Recording Academy. The Recording Academy est la structure organisatrice des Grammy Awards. « Je suis très honoré de vous annoncer que je fais partie de la Recording Academy, je suis heureux de rejoindre cette grande famille des créateurs et professionnels de la musique », a réagi l’artiste sur ses comptes sociaux après cette nomination.

Lokua Kanza est un chanteur multi-instrumentiste, parolier, compositeur, arrangeur et producteur congolais. Il est né le 21 avril 1958 à Bukavu, en République démocratique du Congo, d’un père congolais et d’une mère rwandaise. Dès son jeune âge, il commence par fréquenter les chorales chrétiennes et se frotte également à l’ambiance musicale de l’époque. Lokua Kanza fut initié à la musique par l’artiste congolais Ray Lema. Il s’inscrit au Conservatoire de Kinshasa avant de prendre, à 19 ans seulement, la tête du Ballet national de Kinshasa. Cette opportunité lui permet de joindre la formation d’Abeti Masikini, auprès de laquelle il va acquérir des expériences. 

Lokua Kanza déménage en France à Boulogne Billancourt, en 1984. Il suit, durant cette même année, des cours de jazz de Pierre Cullaz à Paris. L’artiste congolais retrouve ensuite Ray Lema et participe à l’album Bwana Zoulou Gang. Il devient, plus tard, l’arrangeur de la star Papa Wemba, notamment sur l’album Emotion. Lokua Kanza joue en 1991 avec Manu Dibango, qui l’aide à lancer sa carrière solo. En octobre 1992, il fait la première partie du concert de la béninoise Angélique Kidjo à l’Olympia. 

Lokua Kanza a collaboré avec de nombreux artistes africains et européens. Il compose pour la diva sud-africaine Miriam Makeba et participe à la confection de la bande originale du film Saraka Bô de Denis Amar (1996), avec Richard Bohringer et Yvan Attal. Il fait également des duos de choix, avec Jean-Louis Aubert (1995) ou Faya Tess (album collectif Drop the Debt, 2003), et intervient auprès du collectif Bisso Na Bisso mené par le rappeur Passi (1999), qu’il retrouve sur son album Toyebi Te (2002). 

En 2004, il enregistre Toto Bona Lokua, un album coécrit avec Gérald Toto et Richard Bona. Avec déjà 4 albums chantés dans plusieurs langues à son actif, Lokua Kanza sort en 2005 « Plus vivant », un album entièrement écrit en français. On y trouve le titre éponyme du même nom, enregistré en duo avec l’artiste Corneille. En 2007, il compose et chante Tujye Goshora de l’album Iseke de l’artiste rwandais Ben Kayiranga. En 2008, il travaille avec l’artiste congolais Koffi Olomidé pour le titre Diabolos, sur l’album de ce dernier. 

Lokua Kanza a été coach pour deux saisons du Show télévisé de musique, The Voice Afrique, de 2016 à 2018. Le 8 septembre 2021 à Kinshasa, l’Unicef le nomme, ambassadeur national. Avec cette nomination, l’organisation estime que par sa notoriété internationale, l’artiste peut aider à braquer les projecteurs de l’actualité sur les défis auxquels les enfants congolais sont confrontés au quotidien.

L’artiste rejoint, en 2022, Recording Academy, un organisme américain de musiciens, producteurs, ingénieurs du son et autres personnes de l’industrie musicale, basé à Santa Monica.

RENAISSANCE, ELVIRA BIKOUA

Ocean's News

La rédaction du magazine Ocean's News est composée de Journalistes et Rédacteurs Web Togolais avec des correspondants dans certains pays d'Afrique : +228 9221 3818 / contact@oceans-news.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.