ActualitéEntrepreneuriatPortrait

Finance en Afrique : Marlène Ngoyi brille de mille feux

Marlène Ngoyi est une jeune femme congolaise qui évolue dans le domaine des banques et des finances. Elle est la nouvelle CEO du Fonds pour le développement des exportations en Afrique (FEDA).

Née d’un père médecin, Marlène Ngoyi fait sa vie de petite fille entre la Belgique, le Gabon et la RDC. Elle a été formée à l’école américaine. Marlène est diplômée en économie, finance et administration des affaires de l’Université Bentley et de Harvard Business School. Elle évolue dans un premier temps en Amérique dans le private equity. Elle travaille chez des grands noms comme Merrill Lynch au début des années 2000.

Marlène Ngoyi entame son parcours en Afrique en 2009. Elle intègre depuis Washington un Fonds dédié à l’investissement dans les entreprises des marchés émergents, afin de tirer le développement économique et améliorer les standards locaux de vie. 

Après un an, elle quitte définitivement les États-Unies pour s’installer au Kenya pour piloter les marchés est-africains d’un fonds local de capital-investissement. Elle fut repérée par le gabonais Henri-Claude Oyima, et intègre plus tard le premier groupe bancaire d’Afrique centrale pour diriger sa banque d’investissement, BGFI Investment Bank. Elle y a contribué à lever plus de 4 milliards de dollars en faveur d’entreprises et gouvernements avant de devenir le numéro deux de la filiale européenne.

En mars 2018, Marlène Ngoyi est appelée à voler au secours de la filiale congolaise de la banque, en difficulté, avec en plus une image écornée, car citée dans de présumées affaires de blanchiment d’argent. À ce poste, on lui crédite notamment le redressement financier de l’entité et l’obtention d’une certification anti-blanchiment. Elle intègre ensuite, en 2022, le Fonds pour le développement des exportations en Afrique (FEDA) en tant que CEO. 

La jeune Congolaise (RDC) a pour mission à son nouveau poste d’accompagner les entreprises africaines dans l’export, notamment dans les domaines financier, technologique, industriel, logistique et agroalimentaire, tout en favorisant le développement du commerce intra et extra-africain.

RENAISSANCE, ELVIRA BIKOUA

Isabelle SODOKIN

Rédactrice Web chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.