ActualitéEntrepreneuriat

Sénégal : Nafissatou Tine facilite l’accès à l’information juridique en Afrique

Consciente des difficultés d’accès aux informations juridiques du continent et de son pays d’origine, le Sénégal, Nafissatou Tine digitalise les documents juridiques en faveur des populations africaines. 

Nafissatou Tine est une entrepreneure et avocate sénégalaise. Elle est la fondatrice et la directrice générale de Sunulex, une start-up qui numérise les documents juridiques et crée des bases de données numériques des lois africaines.  

Aguerrie de plus de 10 ans expérience dans le domaine juridique, dans des cabinets belges, Nafissatou Tine œuvre à résoudre en Afrique le problème d’accès facile à l’information juridique. Sujet sur la toile, Nafissatou Tine  s’est engagée avec sa start-up Sunulex pour résoudre ce problème. Objectif : faciliter certaines démarches juridiques à la diaspora africaine et sénégalaise. 

Sunulex est une start-up qui dispose de deux plateformes juridiques. La première est dénommée Sunulex.sn. Lancée en 2016, Sunulex.sn a pour but de  résoudre la difficulté d’accès aux textes de loi et aux praticiens du droit au Sénégal. Elle est le portail de référence du droit au Sénégal et en Afrique. Sunulex.sn répertorie les textes de loi du Sénégal, de l’OHADA, de l’UEMOA et de la CEDEAO. En outre, la plateforme regroupe les décisions de justice proclamées par la Cour suprême du pays de la Téranga et par la Cour commune de justice et d’arbitrage de l’OHADA.

La seconde, dénommée Sunulex Africa, est une base de données en ligne des lois africaines où les professionnels du droit trouvent des ressources nécessaires pour conseiller, défendre et appliquer les bonnes règles. Sunulex Africa a été lancée en  2020 et contient plus de 70 000 documents officiels couvrant 15 pays d’Afrique francophone et 8 zones économiques régionales.

Diplômée d’un master en droit privé français de l’université de Tours, d’un master en droit belge de l’université libre de Bruxelles, Nafissatou Tine a commencé sa carrière professionnelle en tant que stagiaire à Rencontre Africaine. Son objectif était de défendre les droits de l’homme en 2005 au Sénégal. En 2007, elle se met en stage chez Human Rights Watch en Belgique et rejoiint en 2008 Global LT, pour enseigner la langue française et devenir l’année suivante employée du service public fédéral à la direction générale de l’inspection sociale bruxelloise.

Avocate de la Marx Van Ranst Vermeersch & Partners de décembre de 2011 à novembre 2012, Nafissatou Tine a été aussi avocate à VWEW de décembre 2012 à janvier 2014. Mais avant, l’avocate fut en 2013 assistante d’enseignement et de recherche de l’université catholique de Louvain.

En 2014, Reliance Avocats l’embauche comme avocat, et en 2015, elle devient collaboratrice de recherche de l’Institut Panafricain de Stratégies au Sénégal. Juriste en droit de travail à ETNIC de mars 2017 à décembre 2018, Nafissatou Tine a remporté en Belgique le prix de l’entrepreneuriat de la diaspora africaine 2018 pour Sunulex. Au-delà de son diplôme en droit privé français, l’entrepreneure sénégalaise est aussi diplômée d’un master complémentaire en droit social, droit du travail et de la sécurité sociale. Et d’un certificat en gestion publique délivré de l’université de Wisconsin-Madison.

Nouvelle parution du bimestriel panafricain Ocean's News

Par Estelle KETOGLO

Rédactrice Web / Reporter chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *