Actualité

Togo : le gouvernement lance le Haut Conseil pour l’Emploi des Jeunes

La cheffe du gouvernement, Victoire Dogbé, a procédé au lancement officiel des travaux du Haut Conseil pour l’Emploi des Jeunes (HCEJ) le mardi 13 avril 2021. Ce dernier sera une instance d’orientation de la Coalition nationale pour l’Emploi des Jeunes (CNEJ). 

Le Haut Conseil pour l’Emploi des Jeunes aura pour mission d’amplifier la mobilisation de tous pour l’emploi et contre le chômage des jeunes. Il sera question avec cette nouvelle instance d’encourager les résultats obtenus. Il permettra également d’élaborer de nouvelles prévisions en vue d’offrir plus d’opportunités à la jeunesse togolaise.

Pour Victoire Dogbé, qui est également la tête dirigeante du Haut Conseil pour l’Emploi des Jeunes, « plusieurs pistes peuvent être envisagées ». Il s’agira notamment de la mise en place d’un mécanisme financier intégré et consolidé pouvant permettre de répondre plus efficacement aux besoins des jeunes en tirant les meilleurs enseignements des initiatives et dispositifs existants ; de la définition d’une stratégie innovante pour amplifier la création d’emploi dans les principaux secteurs de croissance identifiés dans la feuille de route gouvernementale ; ou encore de l’instauration de mécanismes susceptibles de faciliter l’intégration d’une proportion de jeunes dans ces secteurs sans exclusion. 

« Du Nord au Sud, aucun jeune ne sera laissé de côté », a déclaré Victoire Dogbé. « La question de la lutte contre le chômage et le sous-emploi des jeunes a toujours été une préoccupation majeure dans notre pays », a-t-elle poursuivi.

Une partie du travail effectuée en amont

Pour atteindre ces objectifs, le gouvernement a mis en place des dispositifs au cours ces dernières années. Il s’agit de PAEIJ-SP, FAIEJ, Mifa, NunyaLab, pour ne citer que ceux-là. Cela a permis de réduire le taux de chômage de la jeunesse de 1,3 % entre 2011 et 2018.

Lire aussi:  Covid-19 : un consensus sur les tests PCR dans l'espace l'Uemoa

Pour Myriam Dossou-d’Almeida, la création du HCEJ est une occasion de faire plus. « Lutter contre le chômage des jeunes, c’est agir pour la cohésion de notre société et de notre Nation », a déclaré le ministre chargé de la Jeunesse et de l’emploi. 

Votre Note
Cliquez pour noter ce post!
[Total: Average: ]
Interview avec Sefora Kodjo, Présidente du Conseil d'Administration de la Fondation SEPHIS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *