Actualité

Le Prix nobel de la littérature 2021 pour Abdulrazak Gurnah

L’Académie suédoise a annoncé ce jeudi, 07 octobre 2021, le lauréat du Prix nobel de la littérature 2021. Le romancier Tanzanien Abdulrazak Gurnah est celui qui remporte le prix. Il succède à la poétesse américaine Louise Glück qui avait été sacrée pour son œuvre « à la beauté austère ». 

À 72 ans, le romancier tanzanien Abdulrazak Gurnah a remporté le Prix nobel de la littérature 2021. La récompense lui a été décernée par l’Académie suédoise, le jeudi 07 octobre à Stockholm. Il devient le deuxième africain à avoir gagné ce prix dans l’histoire de la littérature. Selon le président du comité suédois, Abdulrazak Gurnah était dans la cuisine lorsqu’il a été informé de la bonne nouvelle. Il a confié avoir cru à un « canular ». 

Pour le jury à Stockholm, l’auteur notamment du roman Paradise s’est distingué pour son récit « empathique et sans compromis des effets du colonialisme et le destin des réfugiés pris entre les cultures et les continents ». Les jurés ont également loué son « attachement à la vérité et son aversion pour la simplification ». Dans une interview à la Fondation Nobel, Abdulrazak Gurnah a déclaré être « très fier » de ce Prix nobel de la littérature 2021 et a appelé l’Europe à voir les réfugiés venus d’Afrique comme une richesse, en soulignant qu’ils ne venaient pas « les mains vides ».

Né le 20 décembre 1948 dans le Sultanat de Zanzibar, qui fait maintenant partie de l’actuelle Tanzanie, le Prix nobel de la littérature 2021 est un romancier tanzanien. Il s’installe au Royaume-Uni à ses 18 ans, après avoir fui la persécution des citoyens arabes pendant la révolution. Il étudie dans un premier temps à l’université Christ Church College de Canterbury, dont les diplômes étaient à l’époque décernée par l’Université de Londres, puis déménage à l’université de Kent où il obtient son doctorat en 1982. Il enseigne à l’université Bayero de Kano au Nigeria de 1980 à 1983 et a été professeur d’anglais à l’université de Kent jusqu’à sa retraite.

Lire aussi:  Éthiopie : série d’arrestations de trafiquants de migrants

Abdulrazak Gurnah a à son actif plusieurs œuvres à l’instar de Paradise (1994) (présélectionné pour le Booker Prize et le Whitbread Prize), Admirer le silence (1996), By the Sea (2001) [28] (présélectionné pour le Booker Prize ; [31] sélectionné pour le “Los Angeles Times Book Prize)”, Désertion (2005), Le dernier cadeau (2011), Cœur de gravier (2017) ou encore Au-delà (2020).

Interview avec Yves Ezui, Fondateur et Directeur Général de ForManagement Consulting

Isabelle SODOKIN

Rédactrice Web chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *