ActualitéEntrepreneuriatTech

Cameroun : Rebecca Enonchong, lionne de l’écosystème de la technologie en Afrique

Née en 1967, Rebecca Enonchong est une entrepreneure camerounaise, fondatrice et directrice de AppsTech. Très connue pour son travail de promotion de la technologie en Afrique, elle reste une figure remarquable dans l’écosystème de la technologie en Afrique. 

Entrepreneur tech, Rebecca Enonchong a fait son parcours universitaire aux Etats-Unis à l’Université Catholique d’Amérique, où elle obtient un Bachelor of Science degree et une Maîtrise de Science en Économie. 

Fondatrice de la société AppsTech en 1999, à Bethesda au Maryland, l’entreprise était spécialisée dans la fourniture des solutions globales pour les applications d’entreprise. Après cette initiative, Rebecca Enonchong a ouvert par la suite des bureaux dans plusieurs pays, y compris en Afrique, au Ghana en 2001, puis au Cameroun l’année suivante. 

Nommée Global Leader for Tomorrow (GLT) en 2022 par le Forum Économique Mondial de Davos en Suisse, au côté de grands entrepreneurs issus du monde des technologies numériques, tels que Larry Page, cofondateur de Google et Marc Benioff, directeur général de Salesforce.com.

En 2013, elle fait partie des finalistes pour le « African Digital Woman Award ». En mars 2014, Forbes la classe parmi les 10 « Femmes Tech Fondateurs à suivre en Afrique » et parmi les 10 Femmes Tech Fondatrices à observer en Afrique durant l’année 2014. Rebecca Enonchong a été également lauréate de divers prix auprès d’organisations telles que le Forum Économique Mondial. 

Contribuant activement à la promotion des technologies de l’information au Cameroun, Rebecca Enonchong fait partie des sources les plus suivies pour les nouvelles technologiques sur l’Afrique sur Twitter, avec plus de 30 mille abonnés. Sa tag, Africatechie, est devenu le surnom d’Enonchong dans les cercles des technologies de l’information. Elle contribue à la promotion des start-up au Cameroun en créant ActivSpaces, une pépinière pour les nouvelles technologies basée dans la Silicon Mountain.

Elle est primée lors de la Journée de la femme digitale, le 17 avril 2019, du Margaret d’honneur, pour son soutien, en tant que présidente d’Afrilabs, au développement des start-ups africaines ; de même que la camerounaise Arielle Kitio, lauréate du prix de la Femme Digitale Africaine de l’année et de la slameuse française Diariata N’Diaye, Prix Coup de Cœur 2019. Enonchong a passé une grande partie de sa carrière à la promotion de la technologie en Afrique et a effectué les travaux aux États-Unis et en Afrique. Elle a été la fondatrice et Présidente de l’Africa Technology Forum, organisation à but non lucratif dédiée à l’aide à l’accès à la technologie et au développement des start-up en Afrique.

Enonchong est membre du conseil d’administration de la Fondation Salesforce. Elle est sur le bord de VC4Africa, l’une des plus grandes communautés en ligne en Afrique, qui est dédié aux entrepreneurs et aux investisseurs. Elle est membre du UK Department for International Development’s Digital Advisory Panel, et a travaillé avec les nations Unies dans le cadre du Women Global Advisory Committee et du United Nations ICT Task Force.

Comme reconnaissance dans le domaine de la technologie, Rebecca Enonchong a entre autre été finaliste de la compétition Africaine de la Femme Digitale de l’Année en 2013.  

Interview exclusive avec Kayi DOGBE, Présidente de l’Association Femmes Chrétiennes Unies dans l’Action

Augustin ANONWODJI

Rédacteur Web / Reporter chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *