Actualité

Sénégal : le pays rejoint l’initiative World Logistics Passport en tant que hub pour l’Afrique

Le Sénégal est devenu depuis le vendredi 27 novembre 2020 le deuxième pays au monde à adhérer au « World Logistics Passport ». C’est une initiative propulsée par DP World. Elle entend booster les échanges commerciaux entre pays émergents du Sud. 

Après son adhésion au World Logistics Passport (WLP), le Sénégal se positionne ainsi pour devenir une plaque logistique majeure pour la réexportation en Afrique. Le pays est sur le point de renforcer sa position de plaque tournante du commerce sur le continent. 

Le World Logistics Passport (WLP), cette initiative majeure de Dubaï pour relier les nations du monde entier et accroître le commerce Sud-Sud représente environ 4,28 billions de dollars par an selon l’OMC. L’accord-cadre a été signé entre Amadou Hott, ministre de l’Economie et de la Planification du Sénégal, et le sultan Ahmed bin Sulayem, président de DP World, des douanes et de la Zone franche de Dubaï,  vendredi 27 novembre 2020.

Le programme World Logistics Passport a été créé pour surmonter les obstacles au commerce, tels que l’inefficacité logistique, qui limitent actuellement la croissance des échanges entre les marchés en développement. Il est soutenu par DP World. Le Sénégal est le deuxième pays à rejoindre officiellement cette initiative après la Colombie. Avec cette adhésion, il devrait désormais accéder plus facilement à des marchés moins exploités en Asie et en Amérique latine.

En plus des économies de temps et d’argent et des dédouanements plus rapides, les pays membres de l’initiative WLP partageront également leur expertise pour fluidifier les flux commerciaux dans le monde.

Lire aussi:  Togo : une infection de peste porcine africaine frappe la Préfecture de l’Avé

En plus de tous ces avantages, le Sénégal sera également en mesure de développer son économie en tant que plaque tournante de la réexportation. «  Le commerce entre l’Amérique latine et l’Asie qui se fera désormais via le Sénégal et Dubaï, au lieu des routes traditionnelles à travers l’Europe, cela réduira les coûts et augmentera l’efficacité  », a expliqué DP World.

Votre Note
Cliquez pour noter ce post!
[Total: 1 Average: 5]
Interview avec Sefora Kodjo, Présidente du Conseil d'Administration de la Fondation SEPHIS

Par Ocean's News

La rédaction du magazine Ocean's News est composée de Journalistes et Rédacteurs Web Togolais avec des correspondants dans certains pays d'Afrique : +228 9221 3818 / [email protected]

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *