ActualitéEntrepreneuriatPortrait

Bénin : Vèna Arielle Ahouansou, révolutionnaire dans le domaine de la santé 

Il suffit d’observer le parcours de Vèna Arielle Ahouansou pour affirmer que l’être humain est parfois programmé pour suivre un sentier qui lui est tracé même avant sa naissance. Découverte d’une entrepreneure béninoise engagée !

Plongée dans le doute après l’obtention de son baccalauréat, Vèna Arielle Ahouansou avait du mal à s’orienter. Décidée de se conformer aux exigences et à la volonté de son père, elle découvre finalement qu’elle est appelée à accomplir de grandes choses dans le domaine de la médecine. Son entrée à l’Université de Parakou n’est nullement le fruit du hasard ! Dubitative au départ face au serment d’Hypocrate, Vèna Arielle Ahouansou décide finalement de choisir la médecine. Avec l’aide de son père qui financera l’intégralité de ses études, elle prend finalement la décision de porter la blouse blanche. 

Motivée, engagée et entièrement dévouée à son objectif qui est de réussir brillamment ses études, Vèna Arielle Ahouansou s’y accroche pour y parvenir. Gardant ses priorités toujours en ligne de mire, elle a tenu le rythme face à cette discipline aux exigences hautement élevées. « C’est très intense et il faut savoir se discipliner, car une fois la session de cours finie, les étudiants ont une longue période de temps libre en attendant la prochaine semaine de cours. Il fallait rester concentrée et ne pas perdre de vue ses objectifs », a-t-elle précisé dans un entretien accordé à nos confrères de TV5Monde.  

En médecine, il fallait en faire plus pour poursuivre l’aventure. Seul 10 % des étudiants de la filière passaient en deuxième année. Grâce à son endurance, sa détermination, et surtout motivée par le désir d’honorer les sacrifices de son père, Vèna Arielle Ahouansou finit par obtenir son diplôme.

Vèna Arielle Ahouansou : Autodidacte, engagée et militante 

Durant ses études en médecine, Vèna Arielle Ahouansou a pris ses petits temps libres pour se faire former sur YouTube dans le domaine de l’entrepreneuriat et du leadership féminin. Par ailleurs, elle suivait des formations en ligne sur le management et les transformations communautaires. Outillée et formée, elle crée en première année de médécine l’ONG “Refeld”

L’objectif derrière cette initiative est de donner aux jeunes filles un meilleur accès à l’éducation et pour encourager l’entrepreneuriat féminin. Elle renforce aussi son militantisme en défendant les intérêts des étudiants au bureau de la jeune chambre internationale des étudiants.

Le déclic pour l’univers entrepreneurial est survenu quand elle était en sixième année. À l’internat, au cours d’une intervention auprès d’une de ses patientes, celle-ci fait une hémorragie après avoir accouché de jumeaux. Ne connaissant pas son groupe sanguin pour lui faire une transfusion, Vèna Arielle Ahouansou doit procéder à des analyses. Mais la jeune mère décède le temps d’avoir les résultats. 

Un rêve concrétisé grâce au numérique 

Consciente finalement que sa vocation ou sa mission de vie est d’apporter un mieux-être à la population et soulager sa communauté à travers sa formation en médecine, elle se lance dans l’entrepreneuriat. C’est dans cette logique qu’elle crée la plateforme de santé numérique KEA Medicals en 2017. Le but, c’est de permettre de conserver et de retrouver les antécédents médicaux des patients en Afrique. Depuis son lancement, la plateforme a accueilli plus de 50.000 utilisateurs dans 6 pays et 1700 professionnels de santé. 

En montant sa start-up, l’ambition de cette jeune béninoise était de soigner plus de monde qu’elle n’aurait pu le faire en tant que simple médecin. Depuis janvier 2017, Véna Arielle Ahouansou, 29 ans, a déjà raflé trois prix pour la création de son entreprise KEA Medicals, dont le premier prix du Projet Afrique Future In Africa, en 2018. 

Disponible en application mobile, la carte médicale en ligne trace l’historique de santé du patient. Cette invention reste à ce jour une révolution dans le système de santé au Bénin. 

Interview exclusive avec Kayi DOGBE, Présidente de l’Association Femmes Chrétiennes Unies dans l’Action

Augustin ANONWODJI

Rédacteur Web / Reporter chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *