ActualitéEntrepreneuriatNotre sélectionPortrait

Portrait : Franck Gozé, alliage d’une volonté empreinte de travail, d’amour et de foi

Entrepreneur et chef d’entreprise comme vous pouvez le deviner, l’homme qui se fait appeler, « le donneur d’espoir » est né le 4 mai 1987 à Abidjan-Treichville. Il est marié et père de deux merveilleux enfants. Il est le leader de l’Organisation Internationale de Jeunesse, Youth Institution For Education et du Centre d’Incubation et d’Insertion des Jeunes Ay Solution center. Découverte d’une histoire de vie qui se résume en une vision solidement nourrie par le travail, l’amour et la foi.

Âgé de 34 ans, marié et père de deux enfants, Franck Gozé est un entrepreneur ivoirien né le 4 mai 1987 à Abidjan plus précisément à Treichville. C’est la ville d’Adzopé située au sud-est de la Côte d’Ivoire qui héberge ses premières années d’écolier. Après son Baccalauréat, il se rend au Ghana voisin avec pour objectif de maîtriser la langue de Shakespeare. 

Franck Gozé se fait ensuite former dans divers domaines de compétences aussi bien en présentiel qu’en ligne et décide d’aller à l’exploration du monde professionnel une fois de retour à Abidjan. 

L’aventure sera pleine d’expériences tirées de part et d’autre de l’autoformation et d’exercices professionnels. Il devient plus tard administrateur d’une importante entreprise minière avant de basculer à 100 % pour l’entrepreneuriat social qui le révèle au monde depuis plus de six (06) ans.

Franck Gozé : un cœur qui bat pour l’Afrique 

Impacter le monde à partir de l’Afrique est semblable à un cri de guerre qui a toujours motivé les projets et actions de Franck Gozé depuis son jeune âge. C’est également l’une des particularités de l’homme et ceci est bien visible depuis plusieurs années avec son projet “Né en Côte d’Ivoire”, étendu sur l’Amérique, Europe et l’Asie.

La vie de Franck comme celle de plusieurs entrepreneurs à succès est intimement liée à son histoire. En effet, ayant vu le jour et grandi dans la rue parce que sa mère aurait été mise à la porte par son grand-père, il a été obligé de se frayer son propre chemin. Avec une enfance aussi atypique, Franck a su trouver ses repères et faire des choix conséquents. « En grandissant, deux choix se sont présentés à moi : profiter de la situation et vivre dans le désordre en accusant la vie et le sort, où transformer cette situation à mon avantage, me battre pour nous sortir ma mère et moi de cette misère. La deuxième option m’a semblé la meilleure. J’ai donc décidé de me battre et c’est de là que m’est venue l’idée de créer ce projet surtout pour aider les enfants dans la même situation que moi à aller à l’école, aider également les jeunes à la prise de conscience et au changement de mentalité… ». C’est en ces mots qu’il raconte sa propre histoire.

Entre vie professionnelle et entrepreneuriat social  

Cette volonté de montrer aux jeunes Africains qu’ils ont la capacité de changer leurs conditions à leur avantage, peu importe ce qu’elles sont, n’a alors jamais quitté Franck Gozé. Revenu en Côte d’Ivoire, après ses expériences au Ghana, il va devoir se battre pour intégrer le monde du travail. Sa foi et sa persévérance ne vont pas non plus tarder à porter leurs fruits. Il devient alors administrateur dans une entreprise spécialisée dans les mines. 

Son rêve de venir en aide aux enfants et à la jeunesse commence par se traduire en projet à partir de 2016. Il prend réellement forme deux ans plus tard, en 2018, avec la création de Youth Institution For Education, une organisation de jeunesse à but non lucratif, qui œuvre en faveur de l’éducation des enfants et du changement de mentalité de la jeunesse. Un an plus tard soit en 2019, l’organisation qui ne comptait qu’une poignée de jeunes va se retrouver avec plus de 600 jeunes impactés en Côte d’Ivoire. Elle explose en 2020 avec des sections en France, aux États-Unis, au Maroc, en Centrafrique et au Burkina Faso. L’organisation sera agréée la même année pour exercer officiellement sur le territoire ivoirien où se trouve son siège social.

L’idée de s’investir dans l’entrepreneuriat social, concrétisée par la création le 4 avril 2021 de Ay Solution center, le Centre d’Incubation et d’Insertion des jeunes est né de ses premières années de travail aux côtés des jeunes. « Ces années à travailler avec les jeunes m’ont permis de détecter leurs réels besoins qui sont : la formation, la recherche de compétences, les softs skill », a-t-il expliqué. Il décide alors de venir en aide à ces jeunes si vulnérables qui lui rappellent son passé à sortir du chômage et de la pauvreté. Pour Franck Gozé, l’entrepreneuriat social… [

Interview avec Israel GUEBO, Directeur de l'Institut Africain des Médias

Oscar ADIMI

Rédacteur Web / Reporter chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *