ActualitéLife Style

Maladies psychosomatiques : quand l’esprit joue sur les maux 

Les maladies psychosomatiques présentent des symptômes d’ordre physique dont l’origine est au moins en partie liée à l’état psychique. Elles apparaissent donc comme l’expression corporelle de tensions psychologiques.

Des douleurs, des paralysies, des crampes, des spasmes, des crises convulsives…, les maladies psychosomatiques se matérialisent par des symptômes physiques qui affectent un organe et dont les causes sont essentiellement émotionnelles. Ces causes psychologiques peuvent être brutales (décès, divorce, séparation, accident, perte d’emploi, …). Elles peuvent provoquer la chute brutale de nos défenses naturelles et engendrer une affection.

Les maladies psychosomatiques peuvent survenir chez les personnes ayant un niveau d’anxiété durablement élevé, ou présentant des états dépressifs, ou encore vivant dans des situations de détresse morale, de stress et de tensions de manière prolongée. On estime que 38% des femmes et 26% des hommes sont touchés par une maladie de ce type à un moment de leur vie. Les hommes viennent moins consulter et ont plus de mal à accepter la causalité psychique que les femmes.

Des symptômes différents d’une personne à une autre 

Généralement, les troubles gastro-intestinaux (comme l’ulcère de l’estomac) constituent les maladies psychosomatiques les plus fréquentes. On peut retrouver aussi les maladies de peau si elles ne sont pas liées à un virus, auraient aussi une origine psychique. L’hypertension artérielle et les migraines font également partie des symptômes de ces maladies. Les symptômes des maladies psychosomatiques sont très différents selon les personnes.

Causes des maladies psychosomatiques 

Les maladies psychosomatiques sont plus fortement influencées par des facteurs psychologiques et des situations de détresse morale. En cause :

  • Les stress et l’anxiété chronique, 
  • Les conflits psychiques, souvent inconscients (peurs, fureurs, colères inexprimées, refoulements…),
  • Les évènements douloureux (divorce, deuil, alcoolisme, abus sexuel, mauvais traitements), 
  • Des événements mineurs (tracas de la vie quotidienne, contrariétés), mais dont l’effet cumulatif peut causer des troubles psychosomatiques.

Cependant, avant de poser le diagnostic d’une maladie psychosomatique, il faut exclure l’existence d’un trouble organique nécessitant un traitement médical

Traitements d’une maladie psychosomatique 

Un examen physique complet et des examens complémentaires (biologie, radiologie, avis de spécialistes) sont nécessaires pour s’en assurer. Au-delà du traitement symptomatique, les psychothérapies sont indiquées. Il appartient au professionnel de choisir l’approche adaptée parce que chaque patient, chaque histoire est unique. À votre guérison.

Interview avec Israel GUEBO, Directeur de l'Institut Africain des Médias

Noellie PANDA

Conseillère en Relation D’aide

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *