Actualité

Togo : les exportations de la zone franche industrielle passe le cap des 240 milliards FCFA par an

La Présidence togolaise a récemment indiqué que les exportations de la Zone Franche industrielle togolaise avaient dépassé la barre des 240 milliards de FCFA par an.

Fruit d’investissements cumulés de 240 milliards FCFA depuis sa création en 1989, la Zone Franche industrielle togolaise frôle désormais les 242 milliards de FCFA d’exportations annuelles. Ces exportations représentent la majeure partie des productions réalisées chaque année par les entreprises faisant partie de la Zone Franche industrielle. Elles sont tenues, par le statut dont elles bénéficient, d’exporter l’essentiel de leurs productions. Un statut qui leur procure des avantages au cordon douanier ainsi que des avantages fiscaux.

Les produits commercialisés sont issus des secteurs aussi variés que l’agroalimentaire, la pharmaceutique, l’édition de logiciels de gestion de l’activité bancaire, la transformation de produits issus de l’apiculture, la culture de plantes ornementales, la production de batteries pour engins 2 ou 3 roues, l’imprimerie industrielle de pointe, la gestion de la relation clients des entreprises, et autres.

Avec ses 242 milliards FCFA annuels d’exportations, la Zone Franche togolaise fait un chiffre d’affaires annuel de 268 milliards FCFA. Cela lui permet de participer au Produit Intérieur Brut (PIB) avec 67,88 milliards FCFA.

Notons que la diversification de ces exportations est due à l’éligibilité du Togo à l’AGOA. L’objectif du gouvernement avec la nouvelle feuille de route 2020-2025, est d’améliorer la valeur ajoutée de la Zone Franche à l’économie nationale. Cela passe notamment par des réformes majeures ayant pour objectif de rendre opérationnelle la  nouvelle Agence de Promotion des Investissements et de la Zone Franche (API-ZF) et grâce aux travaux d’installation de la Plateforme Industrielle d’Adéticopé (PIA).

Votre Note
Cliquez pour noter ce post!
[Total: Average: ]
Lire aussi:  Football : Mathieu Dossevi sur le départ de Toulouse
Interview avec Sefora Kodjo, Présidente du Conseil d'Administration de la Fondation SEPHIS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *