ActualitéEntrepreneuriatModeNotre sélectionPortrait

Côte d’Ivoire : Touré Assata Fabienne ou l’expression d’un courage plébiscitaire

Au-delà du sourire qui la qualifie si bien, Touré Assata Fabienne est une figure qui incarne la bravoure et le courage. Bien que dotée d’intelligence et de talents, la jeune entrepreneure ivoirienne se bat depuis des années contre la maladie. Une situation qui lui aurait d’ailleurs ouvert la voie vers sa passion pour la mode et son amour particulier pour les perles. Elle est la fondatrice et gérante de Hilal Création, une entreprise spécialisée dans la création d’accessoires de mode. Découverte

La partie la plus connue de son histoire commence en 2005 où son état de santé va la contraindre à poursuivre ses études de façon discontinue. Malgré le fait que cette situation persiste dans le temps, Touré Assata Fabienne refuse de se résilier. Elle se lance quelques années dans le commerce avec la vente des friperies et autres petits articles avec l’aide de son père. Plus tard, elle convainc ce dernier de lui permettre de reprendre les études. Mais une fois de plus, son état de santé s’y oppose. Durant toutes ces années, une passion forte brûlait en la jeune dame pour la mode. Elle va donc décider de la laisser s’exprimer nonobstant sa situation sanitaire. C’est enfin à Abidjan chez sa tante qu’elle trouvera son chemin et l’abordera avec passion et courage.

À quelque chose malheur est bon, dit-on…  

« L’aventure dans la mode des accessoires a commencé sur mon lit de malade », nous raconte Fabienne. En effet, venue à Abidjan chez sa tante dans le but de poursuivre à nouveau ses études, elle se rend compte que son état de santé ne [la] lui permettrait pas. Elle décide alors d’arrêter. Couchée sur son lit de maladie et ayant du temps à revendre, elle se consolait avec les réseaux sociaux. C’est justement sur Facebook qu’elle va découvrir les colliers en perles. Sans aucune formation au préalable, elle demande à sa cousine de l’emmener au marché d’Adjamé pour acheter des perles et du fil parce qu’elle voulait confectionner des colliers. Sa cousine étonnée l’accompagna quand même. 

Touré Assata Fabienne, la nouvelle vie 

Nouvelle vie, nouvelle expérience, nouveau challenge, celui de porter une casquette d’entrepreneure avec un état de santé qui ne cesse de se dégrader. L’objectif de départ était de reproduire les colliers (kenyans) qu’elle a vus sur Facebook. Elle dit avoir ce jour-là, une conviction venant de l’intérieur lui rassurant qu’elle pouvait reproduire ces modèles. Ce qu’elle fit effectivement. Hilal Accessoires, sa page Facebook est mise en place pour faciliter la vente de ses productions qui sont plutôt bien appréciées. Grâce à son talent, elle commença par ajouter des touches personnelles à ses confections qu’elle vend aussi bien en Côte d’Ivoire qu’à l’international. Depuis lors, cette histoire d’amour entre Touré Assata Fabienne et la mode n’a cessé d’écrire de nouvelles pages. Totalement ancrée dans l’entrepreneuriat, Fabienne ne cesse d’innover et de créer. De Hilal Accessoires, elle est passée à Hilal création avec deux grands ateliers de formations pour transmettre son savoir-faire à d’autres jeunes. Bien qu’elle croie avoir reçu son talent comme don, elle n’y serait pas arrivée sans le soutien des siens et de son entourage. Toutefois, les difficultés liées à la vie en général et à l’entrepreneuriat en particulier ne manquent pas à son quotidien. Hormis son état de… [

Dani AKAKPO, Directrice Générale de la société TAAL-SA en couverture du magazine Ocean's News

Oscar ADIMI

Rédacteur Web / Reporter chez Ocean's News

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.